Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 12:04
Pâquerette pomponette

Bonjour,

La pâquerette sauvage (Bellis perennis) est une plante vivace qui se multiplie rapidement par émission de stolons : voilà pourquoi elle se propage si vite dans les prairies et sur nos pelouses, où certains la considèrent comme une plante indésirable. Pourtant sa floraison attractive et de longue durée reste un enchantement renouvelé chaque printemps.

Cette fleur vivace très connue sous le nom de Bellis Perennis, cultivée comme bisannuelle, est caractérisée par des pétales tuyautés, très serrés, formant un pompon. Les fleurs sont petites, extrêmement nombreuses, bien dégagées du feuillage et très élégantes, dans des coloris variant du rouge au rose, en passant par le blanc. Un régal pour les yeux dont il serait dommage de se priver.

La pâquerette symbolise la douceur champêtre, l’innocence et l’attachement. Comme beaucoup de fleurs des champs, la pâquerette rappelle l’innocence de l’enfant qui la cueille pour l’offrir à sa maman.

Usage culinaire :

Aujourd’hui les pétales, les feuilles ainsi que les boutons sont très utilisés en cuisine salée ou sucrée, crus ou cuits. Les pétales de fleurs ornent les salades de leur grâce printanière. On consomme aussi le tout en purée cuite (attention Contre-indiqué en cas de gastrite ou d'ulcère du duodénum).

L'huile de fleurs de pâquerette est utilisée pour soigner les douleurs dues aux rhumatismes et les maladies de peau. On peut aussi soigner les aphtes en mâchant quelques feuilles.

La petite histoire des Pâquerette :

La pâquerette est le symbole de la Vierge Marie ; son nom scientifique Bellis Perennis, signifie d’ailleurs ‘beauté éternelle’.
Son nom commun a pour origine sa floraison massive à Pâques (en fait, elle fleurit presque toute l’année).

Au 18ème siècle la pâquerette devait être exterminée, car on pensait à tort qu’elle était contraceptive…

la légende :

Lorsque les bergers apportèrent des présents à Jésus, l'un d'eux, très pauvre, lui offrit une pâquerette blanche. Jésus baisa la fleur et c'est de ce baiser, dit-on en Côte d'Or, que la pâquerette tient le ton rose qu'elle a au bord de ses pétales. Dans une variante de cette légende, la mère de Jésus voulut consoler son fils qui s'était piqué avec une épine en lui offrant une pâquerette. Un peu du sang de l'enfant coula sur la corolle : depuis les pétales sont teintés de rose.
Qui n'a jamais effeuillé une de ces fleurs en disant : « Il m'aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout » ? Cette coutume charmante était considérée comme un oracle par les jeunes filles du siècle dernier qui évaluaient au dernier pétale la teneur du sentiment de leur amoureux. En Normandie, on s'adresse à la pâquerette dans les termes suivants : « Il (elle) m'aime, un peu, beaucoup, par fantaisie, par jalousie, pas du tout » ou encore, pour connaître son avenir « Fille, femme, veuve, religieuse. ».
Pour savoir combien d'enfants vous aurez, lancez en l'air les étamines de la fleur et tentez de les rattraper sur le dos de votre main : le nombre de celles qui sont ainsi récupérées annonce le nombre d'enfants. Deux graines collées ensemble annoncent des jumeaux, trois graines des triplés, etc.


Fiche :

Origine : Europe

Type de végétation : vivace

Type de feuillage : persistant

Couleur des fleurs : blanc, rouge, rose

Floraison : printemps, été

Emplacement : soleil, mi-ombre

Dimensions : 10cm

Multiplication : semis, division de la touffe

Utilisation : pelouse, rocaille, bordure, pot. Elle permet de réaliser de très jolis bouquets. Associez-la à des Pensées, Primevères ou Myosotis pour réaliser de magnifiques massifs bas et bordures fleurissant dès le début du Printemps.

A noter :

- les limaces et escargots adorent les plantules de pâquerette : entourez-les d'un cordon de cendre de bois pour les éloigner, et renouvelez l'opération après chaque pluie.

- Le semis se pratique l'été en caissette pour obtenir des plants que vous repiquerez au jardin en octobre, en les espaçant de 10 cm. Il est aussi possible de préparer des semis précoces en mars, sous abri (14°C), pour obtenir une floraison dès l'hiver suivant.

- Les arrosages ne sont nécessaires que le mois suivant la plantation et en cas de sécheresse, sinon, elle se contente des apports naturels d'eau de pluie.

- En jardinière, pensez à couper les fleurs fanées pour induire l'apparition de nouveaux boutons, et pour éviter que la plante s'épuise à produire des graines.

A bientôt,

Fred

Pâquerette pomponette
Pâquerette pomponette
Pâquerette pomponette
Pâquerette pomponette
Pâquerette pomponette

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 22:16
Fritillaire impériale

Bonjour,

La fritillaire impériale (Fritillaria imperialis) encore appelée Couronne Impériale est une plante herbacée vivace de la famille des Liliacées.

On lui donnait le surnom de " Fleur qui pleure", en raison des nectaires pendant à l'extérieur de ses nombreuses fleurs et qui secrètent en permanence du nectar!

On en dénombre environ une centaine représentée surtout dans le bassin méditerranéen. Les feuilles se recroquevillent en été et la plante prend alors l’allure d’une tulipe ou d’un narcisse.

Plantez-les en terre suffisamment drainée et en situation ensoleillée. Groupez-les au moins par trois ou cinq en prenant soin d’enfouir les bulbes profondément, sous 15 cm de terre, et écartés de 20 cm. Dans tous les cas, placez les bulbes en les couchant de côté, afin que l'eau ne s'infiltre pas dans l'orifice central ou entre les écailles et ne provoque pas de pourritures. Comblez doucement le trou de terre légère puis aplanissez la surface en la balayant d'une main.

La petite histoire :

Les Romains l'appelaient Fritullus (un petit cornet de cuir qui servait au jeu de dés).

Elle fut découverte en 1580 par le botaniste français Charles de L'Écluse.
Mais l'on dit qu’elle était déjà cultivée dans les jardins du sultan ottoman Soliman le Magnifique.

Au XVIIe siècle, cette fleur faisait l'objet de compétitions acharnées entre collectionneurs, tous cherchant à multiplier le nombre des fleurs ou celui des étages de clochettes

Elle a été admirablement peinte par Philippe de Marlier qui cumule les liliacées et bulbes de toute nature. Puis en 1887 Van Gogh en faisait un bouquet somptueux dans son vase de cuivre.


Fiche :

Origine : Europe du nord tempérée

Type de végétation : bulbe

Type de feuillage : caduc

Couleur des fleurs : jaune, orange, rouge

Floraison : avril

Emplacement : soleil, mi-ombre

Dimensions : de 20 cm à 1 m

Multiplication : division des bulbes en septembre

Utilisation : En place d’honneur dans les massifs ou les grandes rocailles.

A noter :

- Laissez en place vos bulbes d'une saison à l'autre, ils se naturaliseront.

- Elle a la particularité de tenir éloigné les rongeurs à cause de l'odeur de son bulbe

- Ne plantez pas de fritillaires trop près de la maison en raison de leur odeur désagréable.

- Les bulbes doivent impérativement être frais, sinon vous ne verrez aucune fleur apparaître.

A bientôt,

Fred

Fritillaire impériale
Fritillaire impériale
Fritillaire impériale

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 16:17
Crocosmia 'Lucifer'

Bonjour,

Également appelé « Montbrétia 'Lucifer' », le Crocosmia Lucifer est une plante originaire d'Afrique.

Cette vivace bulbeuse, robuste, se développe en touffe. Les feuilles basales érigées, vert vif, ont la forme d'une épée, elle apportera sans aucun doute une touche d´exotisme dans votre jardin grâce à son extraordinaire floraison rouge feu.

Les crocosmias ne sont pas très exigeants : ils se plaisent sur des terres légères et drainées, la nature du sol n'ayant pas beaucoup d'importance. Une exposition ensoleillée est parfaite, mais ils supportent sans problème une ombre légère. Si vous le pouvez, choisissez un endroit abrité : les crocosmias sont moyennement rustiques et selon les variétés et les conditions de culture, leur tolérance au froid est comprise entre -15 et -5°C.

La petite histoire :

Le terme de Crocosmia vient du grec krokos=safran et osme=odeur, soit odeur de safran. Et « Lucifer » à cause de sa couleur flamboyante.

Les Crocosmias sont cultivés dans le monde entier, et plus de 400 cultivars ont été produits. Certains hybrides sont devenus des espèces envahissantes en particulier C. x crocosmiiflora qui sont envahissants au Royaume-Uni, en Nouvelle-Zélande, dans le Pacifique et en Amérique du Nord, et probablement ailleurs.

Fiche :

Origine : Afrique du Sud

Type de végétation : bulbes

Type de feuillage : persistant

Couleur des fleurs : rouge

Floraison : de juillet à octobre

Emplacement : soleil

Dimensions : 1 à 1,50 m

Taille : Supprimer les fleurs fanées afin de prolonger la floraison et de la rendre abondante

Multiplication : La multiplication se fait par division des bulbilles ou par semis (en laissant quelques fleurs fanées sur le pied, la multiplication se fera naturellement).

Utilisation : massif, bordure, sous-bois, berge, isolé, alignement, bac

A noter :

- La fleur dispose d´une bonne tenue en vase

- Le crocosmia ne tolère pas l´humidité stagnante et dans les régions à hiver rude, mieux vaut protéger les souches avec une épaisse couche de feuilles mortes ou alors, déterrer les bulbes et les stocker jusqu´au printemps suivant.

A bientôt,

Fred

Crocosmia 'Lucifer'

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 18:20

 

Bonjour,


L'orchidée jacinthe ou Bletilla striata est une véritable orchidée terrestre de jardin originaire d'Asie. Elle développe de longues feuilles d'une trentaine de centimètres au printemps, puis des fleurs se développent sur une hampe florale au début de l'été.

Au jardin, on peut quasiment la considérer comme une plante d'extérieur sous le climat de la France, mais il est tout de même recommandé de la protéger des très grands froids.

 

DSCF3419.JPG

En fait il s'agit de l'une des rares orchidées terrestres faciles à transplanter dans des sols très variés.

Un sol riche en humus, bien drainé et une exposition ensoleillée conviendront à votre orchidée jacinthe.

 

IMGP4032.jpg


La petite histoire :

Les vertus médicinales de l’orchidée jacinthe se trouvent dans son rhizome ou racine, elle est qualifiée d’émolliente et de vulnéraire, d’anti-inflammatoire et de pectorale.

Elle est encore d’actualité de nos jours, bien que peu de personne la connaisse et pourtant il serait judicieux d’en avoir dans sa pharmacopée familiale, puisqu’elle est d’une grande utilité pour stopper les saignements surtout dans les cas de blessures, elle en favorise l’hémostase (processus qui amène l’interruption du saignement), elle soulage et aide dans les brulures, elle résorbe les oedèmes tout en régénérant les muscles.

 

DSCF3418.JPG

Origine : Japon, Chine, Taïwan, Tibet

Type de végétation : vivace, pseudo-bulbes

Type de feuillage : caduc

Couleur des fleurs : rose

Floraison : mai, juin

Fructification : Les fruits sont à maturité entre le mois de janvier et le mois de mars

Emplacement : soleil, mi-ombre

Dimensions : de 30 à 50 cm

Taille : supprimer les fleurs fanées

Multiplication : division des pseudo-bulbes après la floraison ou dans le repos hivernal 

Utilisation : massif, rocaille, sous-bois, jardinière, pot

 

IMGP4030.jpg

A noter :

- C'est une orchidée moyennement rustique, il convient donc de la protéger par un paillis en hiver dans les régions aux froids les plus rigoureux ou de rentrer les pseudo-bulbes dans un local frais.

- il existe aussi une variété aux fleurs de couleur blanche : Bletilla striata 'Alba'.

- cette orchidée peut être attaquée par les pucerons, les cochenilles ou les araignées rouges.

 

A bientôt,   


Fred

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 15:50

 

 

Bonjour,


Voici des fleurs idéales pour les massifs. Leur floraison est généreuse et l’effet décoratif est garanti. C’est une très jolie petite annuelle, très tendance actuellement.

De la famille des marguerites, les cosmos font incontestablement partie des annuelles les plus faciles à réussir, elles ne réclament que très peu d’entretien. Sachez qu’il existe un grand nombre d’espèces et de variétés et donc autant de forme et de couleurs.

 

DSCF4224.JPG

La petite histoire :

Originaire du Mexique, les cosmos arrivent en Europe à la fin du XVIIIe siècle et depuis, Elles sont visibles dans tous les jardins à cause de leurs fleurs très fournies surtout en période estivale.

 

Dans le langage des fleurs, Cosmos signifie "innocence"

 

DSCF4233.JPG

Origine : Mexique 

Type de végétation : Annuelle

Couleur des fleurs : La variété de couleur qu’elle propose va du blanc au rose en passant par le bleu ou le violet.

Floraison : Mai à octobre

Emplacement : Ensoleillé

Dimensions : de 20 cm à 1,5 m selon les espèces

Taille : Afin de favoriser l’apparition de nouvelles fleurs, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure

Multiplication : Les cosmos produisent de nombreuses graines qu'il convient de récolter soigneusement avant qu'elles ne se dispersent d'elles-mêmes. En effet les cosmos se ressèment naturellement d'une année sur l'autre, généralement. 

Utilisation : bordure, de massif ou de rocaille. N’hésitez pas à couper les fleurs pour en faire des bouquets : elles tiennent bien en vase.

 

DSCF4231.JPG

A noter :

 

- Semez au printemps, dès le milieu du mois d’avril, choisissez un endroit bien ensoleillé pour semer vos Cosmos. Si vous habitez au nord de la Loire vous sèmerez plutôt à partir du mois de mai.

- Pour les variétés à grande tige, n’hésitez pas à mettre des tuteurs pour éviter qu’elles ne se plient sous le vent.

- Prenez garde aux limaces qui peuvent anéantir vos plants lors de la levée des graines.

- Peu rustique, le cosmos ne résiste pas au gel.

 

DSCF4229.JPG

A bientôt,   

Fred

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 12:10

Bonjour,


L'osteospermum est originaire d'Afrique du Sud. Elle est parfois appelée marguerite africaine ou marguerite du Cap


D'un point de vue botanique, il s'agit d'une vivace, mais comme elle ne résiste guère à des températures inférieures à -4 / -5°C, on la cultive généralement dans nos régions comme une annuelle... sauf pour les plus chanceux qui bénéficient de la douceur du bord de mer et pourront ainsi la conserver plusieurs années.

 

IMGP3434.jpg


Elle se plait aussi bien en pleine terre qu'en pot, dans une terre de jardin moyenne, à laquelle vous ajouterez du sable si votre sol est lourd (compact, à tendance argileuse).

Il lui faut une exposition bien ensoleillée et un sol bien drainant (qui ne retient pas l'eau).


Du violet au blanc en passant par le jaune ou le rose, l'Osteospermum est une fleur qui saura trouver sa place dans votre jardin ou sur votre balcon.


La plupart du temps, ses fleurs sont composées de deux parties, les pétales et un disque, le cœur, plus sombre, bleu, violet ou noir, qui contraste furieusement avec la couleur et la texture veloutée des pétales

 

IMGP7557.jpg

 

La petite histoire :

Le nom "Osteospermum" est d'origine grecque : signifie que les graines ont une consistance osseuse, sans doute dû à la dureté de la graine

 

DSCF2776.JPG

Origine : Afrique du Sud

Feuillage : Persistant

Type de végétation : vivace

Couleur des fleurs : La variété de couleur qu’elle propose va du blanc au rose en passant par le bleu ou le violet.

Floraison : Mai à octobre

Emplacement : soleil et abrité du vent

Dimensions : de 30 à 60 cm

Taille : Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure. Cette opération permet de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs.

Multiplication : Semis sous abri à partir d’avril et bouturage possible en été. Vous pouvez également diviser la touffe, c’est très efficace 

Utilisation : massif, bordure, bac

 

DSCF2783

A noter :

- Arrosage uniquement durant les fortes chaleurs de l’année, si vous observez que votre plante manque d’eau.

- Respectez une distance de 30 à 40 cm entre chaque plant.

- Attention elle est gélive à partir de -5° et ne résistera donc pas à des températures inférieures. Cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas la cultiver mais il faudra en planter de nouvelles au printemps suivant.

 

A bientôt,   


Fred

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 13:17

Bonjour,

Ayant pas mal silloné la France pendant ces vacances,

je voudrais remercier tous les jardiniers,

municipaux ou privés

qui ont planté,

pour le plus grand plaisir de nos yeux,

toutes sortes de fleurs dans les jardins,

parterres et suspensions 2012 01

les suspensions,

parterres et suspensions 2012 02

les parterres,

parterres et suspensions 2012 04

les jardinières,

parterres et suspensions 2012 03

voire les bas-côtés des routes...

parterres et suspensions 2012 05

Une explosion de couleurs,

parterres et suspensions 2012 09

de verdure de toutes nuances,

parterres et suspensions 2012 06

nous ont apporté à nous spectateurs,

parterres et suspensions 2012 07

de la lumière

parterres et suspensions 2012 08

et une bonne provision de bonne humeur

pour tous les mois à venir.

Alors à tous ces jardiniers:

MERCI!

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 15:55

Bonjour,

J'ai trouvé cette fleur dans mon jardin ...

la connaissez-vous?

fleur devinette01

N'est-elle pas absolument merveilleuse

avec des pétales qui se terminent par des petites boules

comme les "lampes" des années 70 qui éclairaient nos intérieurs

dont les fibres optiques n'étaient éclairées qu'aux bouts ...

Alors qu'est-ce donc que cette fleur???

Milou

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 12:14

Bonjour,  

 

On la croyait réservée aux jardins de Bretagne ou du Midi, l’agapanthe trouve désormais sa place dans tous les jardins. Quelle heureuse nouvelle pour les jardiniers ! 

 DSCF4116

 

Cette jolie vivace est la reine de l’été, connue pour ses jolies ombelles mauves ou blanches donnant volume et hauteur à un massif, embellissant les bordures et potées. Certaines variétés sont également utilisées pour leur feuillage très décoratif.


Elle a de longues tiges et donne de magnifiques fleurs bleues de 15/20 cm environ de diamètre. Cette magnifique hampe florale peut parfois atteindre plus d’un mètre.

 

DSCF4115.JPG

 

La culture et l’entretien des agapanthes est en plus relativement facile. Mais si l’été offre une belle floraison, l’hiver demande quelques précautions…


Elle est un peu gourmande, prévoyez un peu d’engrais au départ de la végétation. Elle n’a pas d’ennemi. Après la floraison, coupez les fleurs au ras du sol, sauf si vous voulez récolter les graines. Si elle se plait, elle prendra une ampleur magnifique et produira de plus en plus de fleurs !


On distingue 2 catégories : les variétés au feuillage persistant (gardant son feuillage tout l’hiver) et les variétés au feuillage caduc (perdant son feuillage en fin

d’automne).


Panorama.jpg

 

La petite histoire :

L’agapanthe est la Fleur de l’Amour !  En grec ancien, Agapê signifie amour et Anthos fleur …

Elle nous vient des jardins du Cap de Bonne Espérance. Ce sont des explorateurs néerlandais qui, au 17ème siècle, la rapportèrent d’Afrique du Sud, et c’est un Anglais, Lewis Palmer qui obtint les premiers hybrides rustiques Headbourne, appelés d’après son jardin.

Comme les nymphéas, Monet s’inspira beaucoup des agapanthes pour sa peinture et son jardin.

Sur l'île de Bréhat, les agapanthes font l'admiration des visiteurs…

 

DSCF4121.JPG

Origine : Afrique du sud, Australie

Type de végétation : bulbe

Feuillage : caduc ou persistant

Couleur des fleurs : bleue, blanc

Floraison : mai-juin dans le sud, juillet-août ailleurs

Emplacement : plein soleil, mi-ombre

Dimensions : 70 cm avec une inflorescence de plus de 1 m

Multiplication : semis, division au printemps

Utilisation : massif (arrière-plan), bordure, pot 

 

DSCF4118.JPG


A noter :

-  Lorsque vous observez des fleurs fanées, coupez les hampes florales au plus court afin de ne pas épuiser la plante inutilement.

- L’agapanthe est une plante qui ne résiste pas aux fortes gelées et doit donc être cultivée dans les zones où l’hiver reste relativement doux. Si l’hiver est doux n’y touchez pas et laissez le feuillage en place durant l’hiver. En pleine terre, il faudra couper le feuillage avant les premières gelées et le recouvrir d’un épais paillage. Vous pouvez utiliser des feuilles séchées par exemple ou tout autre paillage.

- L’agapanthe se cultive aussi très bien en pot (l’hiver vous pouvez les rentrer dans une pièce fraiche, lumineuse mais où il ne peut pas geler).

 

DSCF4110.JPG 

A bientôt,   

Fred

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 07:30

Bonjour,  

 

Le Delosperma est une plante dite recouvrante qui ne dépasse guère les 10 cm de hauteur. Elle doit être installée en en plein soleil au risque de jamais voir les fleurs s'ouvrir. Elle est idéale pour les rocailles ou dans les interstices des murets de pierres qu'elle recouvrira.

On dit que c'est une plante succulente, c'est-à-dire qui a la propriété de retenir l'eau dans ses tissus ; cela lui permet de résister aux longues périodes d'ensoleillement et de sécheresse ; on peut encore dire plus simplement qu'il s'agit d'une plante grasse.

Elle se satisfera de n'importe quel substrat et elle a ce pouvoir de se multiplier à l'infini : chaque ramification qui touche le sol prend très vite racine pour donner naissance à un nouveau représentant de l'espèce...

 

DSCF3577

 

La petite histoire :

Le genre Delosperma a une répartition qui suit une ligne droite rejoignant le Cap de Bonne Espérance au Yemen en passant par le Botswana, le Zimbabwe, le Kenya, la Tanzanie, l'Ethiopie. On en trouve aussi à Madagascar ou à la Réunion.

 

DSCF3619


Étymologie :
Delosperma: du grec delos visible, et sperma, graine, sans doute par référence au fait que ces graines sont bien visibles lorsque la capsule est ouverte.
cooperi: en l’honneur du botaniste britannique Thomas Cooper (1815-1913).

 

DSCF3576

 

Origine : Afrique du sud

Type de végétation : vivace

Feuillage : persistant

Couleur des fleurs : Rose carmin centre blanc

Floraison : de juin à septembre

Emplacement : soleil

Dimensions : 10 cm

Multiplication : semis en mars, bouturage, division de la touffe

Utilisation : rocaille, couvre-sol, bordure, pot, jardinière, bordure

 

DSCF3575 

A noter :

-  elle a besoin d'une période fraiche marquée pour déclencher son abondante floraison. Elle fleurit très peu en climat tropical à faible amplitude thermique.

- Plante facile et généreuse, un sol bien drainé et beaucoup de soleil lui suffisent pour vous combler de ses magnifiques fleurs

- il existe plus de 120 espèces, certaines proposent des floraisons de couleur différente.

- la division permet de prolonger la durée de vie de vos delosperma cooperi

- Si vous souhaitez limiter sa prolifération, une taille annuelle au début du printemps est tout à fait recommandée

 

A bientôt,   


Fred

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by attention-ca-pousse - dans LES FLEURS
commenter cet article

  • : Attention... ça pousse !
  • Attention... ça pousse !
  • : Bonjour à tous, ce Blog est destiné à tous ceux qui pensent ne pas avoir la main verte mais qui ont envie d’un jardin original.
  • Contact

  • attention-ca-pousse

Attention... ça pousse!

ananas
Bonjour à tous, ce Blog est destiné à tous ceux qui pensent ne pas avoir la main verte mais qui ont envie d’un jardin original.

CONTACT
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

Droits d'utilisation

Les photos publiées sur ce blog ne sont pas libres de droits.
Merci de ne pas les publier sans notre accord.
(Contact)

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -